Pour fertiliser votre jardin biologique : le ver de terre

L’un des meilleurs allié pour fertiliser un jardin, c’est le ver de terre. C’est encore plus efficace que le purin d’ortie. Ce petit animal est un atout pour les potagers biologique. Il fait son travail en continu et va dans tous les recoins. Ce sont près de 60 tonnes de fertilisants naturels qui seront produit par l’hectare.

Gros plan d'un ver de terre

Gros plan d’un ver de terre

Enrichissement du sol

La terre subi des transformations biochimiques lorsqu’elle traverse le corps du ver. Elle est ainsi enrichi :

  • 2 fois plus riche en calcium
  • 2.5 fois plus riche en magnésium
  • 5 fois plus riche en azote
  • 7 fois plus riche en phosphore
  • 11 fois plus riche en potassium

Les légumes du potager vont se gorger de sels minéraux et cela ne pourra en être que bénéfique pour votre santé.

Aération du sol

Les lombrics peuvent creuser jusqu’à 7.000 km pour un seul hectare. Indéniablement cela aère la terre et améliore son drainage. Il y a ainsi une protection supplémentaire pour éviter les petites inondations.

Les petits tunnels creusés par les vers vont favoriser l’écoulement de l’eau dans le sol, ce qui permettra de mieux alimenter en eau les légumes qui s’y trouvent.

Favoriser la vie des vers

Tous ces arguments vous ont convaincu de conserver la vie des vers, alors évitez les pesticides et privilégiez la fourche-bêche plutôt que la bêche qui tronçonne ces petits alliés de votre jardin.

Parmi les 146 espèces de vers de terre que l’ont retrouve en France, la plus adaptée est le ver de terreau que l’ont peut se procurer dans les magasins pour la pêche, dans lesquels ils servent normalement d’appâts.

Pour s’en procurer naturellement il est aussi possible d’en capturer. Pour cela il faut épandre de l’eau additionnée de moutarde forte, sur un sol ou vous avez repéré des tortillons. Ce mélange d’eau et de moutarde attirera les vers à la surface.

Publicités

75% de la population n’a pas assez d’AJR en magnésium

Le docteur Jean-Paul Curtay, spécialiste de la nutrithérapie estime qu’environ 75% de la population ne reçoit pas les Apports Journalier Recommandés (AJR) en magnésium. Ce manque de magnésium dans l’organisme a des effets étant donné que le magnésium à un effet calmant et qu’il combat la fatigue.

Aliments qui sont sources de magnésium

Aliments qui sont sources de magnésium

Effet d’une carence en magnésium

Hormis les effets positifs du magnésium, il est possible de prendre le problème à l’envers et de constater les effets négatifs sur l’organisme lorsqu’il y a une carence en magnésium. Ce manque de magnésium entraîne une vulnérabilité face au stress. Or, le stress provoque quant à lui une fuite urinaire en magnésium. C’est le serpent qui se mord la queue ! Plus l’organisme manque de magnésium et plus le corps est stressé. Et plus le corps est stressé, plus il élimine de magnésium !

Profils concernés

Les principales personnes concernées sont les sportifs, les femmes (en particulier si elles prennent la pillule) et toutes les personnes qui consomment du café en grande quantité.

Quel type de magnésium consommer ?

Sachez que toutes les sources de magnésiums ne se valent pas. De nombreux sels de magnésium sont mal absorbés par l’organisme et évacués par les selles et urines. Il convient de trouver des sources de magnésium le plus assimilable que possible. Les principales sont les suivantes :

  1. Le magnésium d’origine marine, assimilable à 98%
  2. Le glycérophosphate de magnésium, assimilable à 92%

Alimentation diversifiée

Il est important de savoir que l’organisme est un ensemble qui doit rester harmonieux. D’autres nutriments vont avoir un facteur sur l’organisme et la façon dont il est capable d’absorber ou de traiter le magnésium. La bonne métabolisation du magnésium dépend ainsi d’apport en certains nutriments appelés co-facteurs. C’est le cas par exemple de la vitamine B6.

L’absorption du magnésium est aussi diminuée par les graisses saturées. Un exemple typique de mauvaise source de magnésium est par exemple le chocolat.

Pour conclure il faut donc essayer d’avoir une alimentation variée et diversifiée. Et l’idéal consiste aussi à avoir une alimentation issue de sols cultivés avec des matières riches en magnésium. Pensez-y si vous avez votre propre potager.