Les bienfaits des champignons

En novembre, c’est la ronde des champignons. Vous pourrez cueillir cèpe, chanterelle, girolle, mousseron, pied bleu, pied de mouton et trompette de la mort.

Panier de champignons

Panier de champignons

Le champignon dans l’histoire

De tout temps, les champignons ont fasciné, comme en témoignent les nombreuses légendes populaires issues pour la plupart d’Europe centrale. La mythologie scandinave voit naître les champignons de l’écume perlant de la bouche du cheval d’Odin, dieu créateur du premier homme et de la première femme.

Les champignons suscitaient autrefois l’adoration dans certaines religions animistes et dans le chamanisme ou au contraire la crainte, comme en témoignent leurs surnoms haut en couleur : « rond de sorcières« , « tabourets de crapauds« , « trompettes de la mort« , ou encore « pénis de chien« …

Savoir reconnaître les champignons comestibles

Dictionnaire illustré des champignons

Dictionnaire illustré des champignons

Si beaucoup de champignons sont peu intéressants sur un plan gustatif, une trentaine dans le monde sont répertoriés comme d’excellents comestibles, mais une vingtaine sont mortels. Pour apprendre à identifier les champignons, la sortie sur le terrain avec un connaisseur est encore le meilleur moyen.

Les vertus des champignons

Les champignons sont riches en vitamines du groupe B souvent détruites par les modes d’alimentation actuelle et notamment le blutage des céréales. Ces vitamines du groupe B interviennent dans le fonctionnement neuro-musculaire et le bon état de la peau.
Les champignons sont également riches en divers oligo-éléments en particulier en sélénium, aux remarquables propriétés antioxydantes, luttant contre le vieillissement prématuré.
Attention cependant : ne ramassez jamais les champignons au bord des routes, ou dans certaines régions où le sol est naturellement riche en cadmium ou pollué, car ils ont souvent une forte capacité à bio-accumuler des métaux lourds toxiques comme le mercure, le plomb et le cadmium.

Publicités

Cure Uvale (cf. Cure de Raisin)

La nature subit des transformations profondes à l’automne et au printemps. Ces rythmes biologiques ont aussi une influence non négligeable sur notre organisme, plus vulnérable aux changements de saison. C’est pourquoi depuis l’Antiquité, les grecs, les arabes et les romains pratiquaient des cures de raisin à la fin de l’été.

Grappe de raisin

Grappe de raisin

Ce n’est ensuite qu’en 1789 qu’un médecin du nom de Desbois de Rochefort préconisera la cure de raisin qui recevra même les faveurs de l’Académie de médecine en 1933.

La cure de raisin est une cure de nettoyage de tout l’organisme : elle permet d’éliminer les toxines qui encombrent le foie, les intestins et les reins. Elle est à la fois détoxiquante et revitalisante. Elle consiste à ne consommer que du raisin, non traité et lavé à l’eau vinaigrée, sur une durée d’au minimum une journée. La veille de la cure, il faut s’alimenter avec sobriété, éviter les aliments gras, sucrés et les sauces. De même à la sortie de la cure, il faut manger des aliments digestes et légers pendant au moins une journée, et plus longtemps si la cure a été longue. Pour profiter des propriétés dépuratives du raisin, il faut en consommer de 2.5 à 4.5 Kg par jour, ce qui permet, avec 2200 à 3600 calories par jour, de ne pas souffrir de la faim et de continuer normalement ses activités professionnelles.

Il est bon de consommer l’ensemble du grain car de nombreux antioxydants sont contenus dans sa peau et des acides gras bénéfiques dans ses pépins.

Les effets de votre cure seront : teint éclaircit et intestins régénérés, dynamisme retrouvé et meilleur état de bien-être psychologique.

Source : Les bienfaits d’une cure uvale (cure de raisin)